SFR – CHSCT Massy du 8 décembre – déclaration préalable CGT – Accord RPS Groupe

Poursuivant sa politique de réduction des coûts la direction du groupe SFR/NUMERICABLE n’a de cesse de réorganiser les services internes sous prétexte d’améliorer la satisfaction client et de promouvoir l’entreprise au moyen d’innovations à tous les niveaux .

 

A Massy, le projet n° 3 qui comporte encore de nombreuses zones d’ombre en est l’une des plus récentes illustrations.

 La CGT tient à rappeler à la Direction que tout projet de réorganisation ou de restructuration doit mesurer l’impact et la faisabilité humaine du changement par une étude d’impact humain qui analyse les conséquences du changement, y compris les risques psychosociaux et les besoins de compétences, raisons pour lesquelles une expertise a été votée lors du dernier CHSCT sur ce sujet.

 

Parce que social, santé, organisation et management sont indissociables, nous pensons que l’amélioration de la santé psychologique au travail ne doit pas se limiter à la gestion du stress professionnel, le véritable enjeu étant le bien-être des salariés et leur valorisation comme principaux moteurs de l’entreprise. Le métier, l’emploi ne sont pas seulement des sources de rémunération mais aussi des vecteurs de l’épanouissement personnel, de l’intégration et du lien social.

 

En conséquence, la CGT restera attentive aux diverses évolutions et réorganisations impactant le Service Client et se réserve le droit d’intervenir sur ce sujet à travers les différentes instances.