Déclaration CGT CCE SFR du 26 mai 2016

Depuis le 9 mars, des centaines de milliers de personnes se mobilisent en France contre le projet de loi travail.

7 français sur 10 sont contre cette loi.
Face à la brutalité tant politique avec l’usage du 49-3 que policière avec une répression ahurissante des manifestations, la CGT à pris ses responsabilités et dans de plus en plus d’entreprises, les salariés, à l’appel de la CGT, décident d’arrêts de travail reconductibles, notamment dans des secteurs stratégiques du pays.

Contrairement à ce que les chiens de gardes, dont certains appartiennent à notre actionnaire, tentent de faire croire, la CGT et les salariés en grève ne prennent personne en otage, ou alors, c’est que de nombreuses personnes sont atteintes du syndrome de Stockholm !

C’est au contraire le gouvernement, appuyés par les valets de la bourgeoisie, qui impose un tel rapport de force.

N’en déplaise aux bergers de tous bords, la population ne se laisse pas dicter sa conduite comme on pourrait guider un troupeau d’ovidés et fait justement, pour plus de 60% des sondés, porter au gouvernement la responsabilité de la situation dans laquelle nous sommes.

La CGT appel les salariés de l’UES SFR à faire grève aussi souvent que nécessaire et selon les modalités de leur choix à partir d’aujourd’hui et ce, jusqu’au retrait de ce projet de loi d’un autre temps.