CCE SFR des 30/09 et 01/10 2015 Déclaration Préalable CGT point 2 – accord de groupe sur la prévention des RPS

“Point 2: Information / Consultation sur le projet d’accord relatif à la prévention des risques psychosociaux au sein du groupe Numericable-SFR”

Selon la direction du groupe Numericable, la prévention des risques psychosociaux serait une priorité. Elle s’inscrit d’ailleurs dans le projet prioritaire « des hommes et des femmes au cœur des projets ».

A la lecture de ce projet d’accord,  la CGT estime que la Direction fait davantage un plan de communication afin de se prémunir juridiquement des risques induits par les transformations brutales qui nous sont imposées

Toutes les mesurettes annoncées (pour certaines déjà bien connues chez SFR, numéro vert d’écoute par exemple) ne s’inscrivent dans une démarche de prévention mais dans une approche corrective.

Nous défions quiconque de faire changer l’organisation du travail chez SFR ou les process relatifs au motif de risques psychosociaux.

Une fois encore, les moyens embarqués dans ce projet nous semble trop éloignés de l’ambition décrite dans le préambule, en laissant une trop grande part de jugement aux managers et RH (donc à la Direction)

De manière sous-jacente cet accord tend à déporter la responsabilité de l’entreprise sur la strate managériale sous entendant qu’il y aurait des mauvais managers qui n’auraient pas bien compris leur rôle ou mal intégré les recommandations qui leur auraient été faite.

C’est pour cette raison que la CGT de l UES SFR ne s’est pas positionné en faveur de la signature de ce projet d’accord.